chezmonveto

Nos conseils

Imprimer
chezmonveto

picto Lutter contre les mouches


Dès le printemps et jusqu’en automne, les mouches font partie des insectes indésirables de la période estivale. Sources de gêne et de stress pour les équidés, elles sont également pénibles pour les cavaliers. Tout un panel de solutions existe pour les éloigner.

 

Quelles sont les effets des mouches sur les chevaux ?

Si certains équidés placides ne semblent manifester aucune gêne vis-à-vis des mouches, ce n’est pas le cas de tous.

Les mouches, et surtout les taons, peuvent ainsi exciter fortement certains chevaux qui risquent d’en devenir dangereux pour eux et leur cavalier.

Par ailleurs, certains types de mouches peuvent avoir des conséquences sanitaires. Les gastérophiles sont ainsi de potentielles sources de parasitisme intestinal. La prévention contre ce type de mouche passe par une vermifugation adaptée.

D’autres mouches, de type hypoderme, peuvent être responsables d’une maladie appelée hypodermose si elles pondent leurs œufs dans des plaies.

La ponte d’œufs de mouches dans une plaie et les conséquences délétères qui s’ensuivent sont regroupés sous le nom de myiase.

 

Comment éloigner ces insectes ?

La protection anti-mouches peut être physique, chimique et/ou médicale dès lors qu’il s’agit de vermifugation pour prévenir la gastérophilose par exemple.

L’hygiène est également à la base de la protection car les mouches, comme la plupart des insectes estivaux, sont attirées par la chaleur et la saleté.

Effectuer un pansage quotidien, nettoyer les sécrétions oculaires des chevaux et la zone du fourreau à l’éponge, sont donc des mesures utiles.

Les douches peuvent permettre de débarrasser les chevaux de la sueur. Ajouter au shampoing habituel un peu d’essence de citronnelle permettra d’éloigner temporairement certains insectes.

La lutte contre les mouches pourra également passer par toutes sortes d’outils physiques : chemises anti-insectes qui ont pour intérêt de protéger en même temps le cheval contre la chaleur, bonnets et masques, s’ils sont acceptés par les chevaux, pièges à mouches sous forme de bandes ou rouleaux, englués de substance collante, à placer dans les écuries.

La lutte chimique se base sur des produits insecticides sous différentes formes (roll-on à utiliser sur les points sensibles (tête et pourtour des yeux), sprays, solutions, crèmes insectifuges…).

Les produits anti-mouches sont généralement formulés à base de perméthrine, d’huiles essentielles, de citronnelle ou d’autres principes actifs. Ils ont un effet répulsif sur les insectes tout en étant sûrs pour le cheval. Certains chevaux plus sensibles pourraient toutefois développer des allergies à ces produits et il faut donc les tester sur une petite zone cutanée avant de les pulvériser plus largement sur l’animal.

 

Comment prévenir les myiases des plaies ?

La prévention consiste à bien nettoyer et désinfecter les plaies et à appliquer quotidiennement une pommade insecticide prescrite par le vétérinaire jusqu’à compète cicatrisation.