chezmonveto

Nos conseils

Imprimer

picto L’insémination artificielle chez les moutons


La France est le pays en Europe mais aussi dans le reste du monde où l'insémination artificielle est la plus développée. Ceci s'explique en partie par la mise en place des schémas d'amélioration génétique.


Quels sont les avantages de l'Insémination Artificielle (IA) ?

 

  • les périodes de reproduction : l'IA assure la fécondation après le groupage des chaleurs aux périodes souhaitées par l'éleveur.
  • Meilleures ventes : l'IA permet de faire naître plus d'agneaux dans les périodes de vente les plus favorables.
  • Sélection génétique : le choix des reproducteurs permet une amélioration des performances zootechniques du troupeau et la diffusion du progrès génétique.

 

L'insémination artificielle n'est réalisée que sur des femelles en bon état d'entretien, traitées hormonalement pour l'induction et la synchronisation des œstrus.


Quelle méthode de synchronisation des chaleurs utiliser ?

 

Cette méthode associe l'action d'un progestagène administré à l'aide d'éponges vaginales, et de gonadotrophine sérique (PMSG).

Deux schémas sont proposés selon la saison sexuelle (voir les tableaux 1 et 2)

 

Type d'éponge

Durée de

pose

Injection de PMSG* au retrait de l'éponge

Insémination Artificielle

Saison sexuelle

40 mg d'Acétate de Fluorogestone

14 jours

300 à 600 UI

brebis : 55 h après le retrait

agnelle : 52 h après le retrait

Contre saison

30 mg d'Acétate de Fluorogestone

12 jours

400 à 700 UI

brebis : 55 h après le retrait

agnelle : 52 h après le retrait

*Les doses de PMSG sont à adapter en fonction de la race et de l'état physiologique des animaux

 

 

Intervalle minimum entre la dernière mise-bas et la pose d'éponge

Saison sexuelle

60 jours

Contre saison

75 jours

 

Intervalle minimum entre la dernière mise-bas et la pose d'éponge

Saison sexuelle

60 jours

Contre saison

75 jours


Quelles sont les limites de l'insémination artificielle ?

 

Lorsque ce traitement hormonal de maîtrise des cycles est appliqué à contre saison ou en avance sur la saison, les femelles non fécondées à l'œstrus induit (en particulier les races saisonnées) ne reviennent pas en chaleur un cycle plus tard. Il faut alors attendre plusieurs semaines, voir plusieurs mois pour que les chaleurs se manifestent.

 

Il est alors intéressant d'associer ces traitements hormonaux avec la mélatonine selon le schéma ci-dessous :



Pour une parfaite maîtrise de cette technique, n'hésitez pas à consulter votre vétérinaire qui vous conseillera au mieux.